Pharmacie sans ordonnance livraison rapide 24h: acheter viagra en ligne en France.

Microsoft word - lerlw_fr_2008.doc

Liste des substances autorisées
pour le corps médical
et les pharmacies
valable dès le 1.1.2008
Editée par l’Office fédéral du sport. D'autres exemplaires sont mis gratuitement à disposition par: Office fédéral du sport, Prévention du dopage c/o Swiss Olympic, CP 606 3000 Berne 22 Tél.: 031 359 71 11, Télécopieur: 031 359 71 70 E-Mail: dopinginfo@baspo.admin.ch La présente liste énumère, classées par indications, les substances qui ne présentent aucun risque de dopage et qui sont adaptées au traitement des sportives et sportifs. Au sujet des médicaments délivrés sans ordonnance médicale, nous renvoyons à la liste des médicaments autorisés pour le traitement des maladies courantes, liste conçue spécialement pour les sportives et sportifs. Nous vous prions de considérer les points suivants: − Nous avons énuméré en priorité les substances nécessitant une ordonnance médicale. − Pour chaque substance citée, il existe en Suisse une ou même plusieurs spécialités. On a parfois cité entre parenthèses les noms des produits bien connus sur le marché. − La liste n'est pas exhaustive. Le choix de substances et de spécialités opéré ne constitue pas − Pour chacune des substances actives, d’autres spécialités sont répertoriées dans le − Les noms des spécialités citées ne désignent que des préparations vendues en Suisse. Des produits qui figurent sous le même nom dans un autre pays ne contiennent pas nécessairement les mêmes substances! − L'alcool et les bêta-bloquants sont interdits dans certains sports. Les fédérations qui prévoient une interdiction sont désormais mentionnées dans la liste 2008. Les spécialités signalées par !! contiennent des substances dopantes et ne doivent pas
être délivrées!

Autorisation de médicaments à des fins thérapeutiques (AUT)
Les règles qui suivent s’appliquent aux membres du pool de contrôle. Les athlètes qui font
partie d’un pool de contrôle enregistré doivent obligatoirement disposer d’une AUT.
Il
appartient aux athlètes de s’informer d’une telle appartenance. En cas de doute, veuillez vous
adresser à votre fédération. La liste des interdictions s’applique aussi à tous les autres sportifs
mais ceux-ci ne sont pas tenus de demander une autorisation préalable : en cas de contrôle
antidopage, l’AUT peut être demandée à la CLD à posteriori.
Les demandes d’AUT doivent se faire avant le début du traitement médical, sur le formulaire officiel de la CLD (qui peut être téléchargé sous www.dopinginfo.ch) ou sur celui de la fédération internationale. Le formulaire doit être rempli intégralement et indiquer pourquoi il est nécessaire de recourir à la substance ou méthode interdite. Deux processus sont prévus, l’un standard et l’autre abrégé (description téléchargeable sous www.dopinginfo.ch): 1. Le processus standard est applicable à toutes les substances et méthodes figurant dans la
liste des interdictions, qui ne sont pas soumises au processus abrégé (voir point 2). Les demandes, accompagnées de tous les documents médicaux utiles (en anglais ou en français), doivent en règle générale être remises au moins 21 jours avant le début du traitement. Si les documents médicaux ne sont pas disponibles en anglais ou en français, on ajoutera au dossier un résumé d’une demi-page dans une de ces deux langues. La commission AUT fait connaître sa décision par écrit dans un délai de 20 jours en général, à l’attention de l’athlète. 2. Le processus abrégé est applicable:
- aux bêta-2 agonistes (formotérol, salbutamol, salmétérol et terbutaline, lorsqu’utilisés par - en compétition, aux glucocorticoïdes par ex. absorbés par inhalation ou administrés par injection intra-articulaire/ péri-articulaire/ péritendineuse/ péridurale ou intradermique. Ces demandes ont valeur d’autorisation dès leur soumission sur un formulaire officiel
dûment rempli. La CLD en accuse brièvement réception par écrit en indiquant la durée
de validité de l’autorisation. Elle peut exiger en tout temps des informations et des
documents complémentaires, et elle peut aussi, lors d’un réexamen ultérieur, rejeter la
demande moyennant indication des motifs.
Elle peut en outre exiger que les examens
médicaux à l’origine du diagnostique fassent l’objet d’une expertise par l’un de ses experts-
conseils.
L’athlète doit conserver une copie du formulaire de demande envoyé et de l’accusé de réception de la CLD. Les demandes doivent être adressées à: Commission de lutte contre le dopage, Bureau CP 606, 3000 Berne 22, fax 031 359 71 70 Le standard international pour l'autorisation d’usage à des fins thérapeutiques (AUT) prévoit d’harmoniser le processus d’octroi d’une autorisation pour l’utilisation de médicaments interdits à des fins thérapeutiques. Dans les cas exceptionnels où un traitement médical est indispensable et si aucune alternative thérapeutique n’est envisageable, il est possible de formuler une demande d’autorisation pour l’utilisation d’une substance ou méthode interdite. La CLD a confié à une commission de quatre médecins (commission AUT) le soin d’examiner ces demandes. Une telle autorisation est obligatoire pour les athlètes qui font partie d’un pool de contrôle international ou du pool de contrôle national (groupe cible de sportifs soumis aux contrôles). Ces athlètes doivent être directement informés par leur fédération sportive de leur appartenance à un de ces pools. Tous les autres sportifs sont également soumis à la liste des substances dopantes, mais ils ne sont pas tenus de demander préalablement une AUT. Ils peuvent néanmoins le faire à titre volontaire, la CLD pouvant exiger une AUT ultérieurement. Renseignements complementaires:
Refroidissements
Les médicaments pris en cas de refroidissement peuvent contenir des stimulants, telles l’éphédrine, la méthyl-
éphédrine ou la cathine. C’est la raison pour laquelle ils sont interdits en compétition. Les concentrations
urinaires dépassant les seuils fixés sont assimilées à des infractions. On s’en tiendra à la règle suivante:
ces médicaments utilisés selon prescription (cf. notice d’emballage) doivent être arrêtés au moins 48 heures
avant la compétition. Si le traitement doit être poursuivi, on passera à des médicaments ne contenant aucun
stimulant. Au besoin, on consultera la banque de données sur les médicaments, un spécialiste ou la hotline.
Asthme: bêta-2 agonistes
Selon la liste des substances interdites, les bêta-2 agonistes sont interdits en perma-nence, en et hors
compétition. Seuls le formotérol, le salmétérol, le salbutamol et la terbutaline sont admis lorsque utilisés en
inhalation. Les membres du pool de contrôle doivent impérativement en annoncer l’utilisation. Cette
annonce doit être faite au bureau de la CLD sur le formulaire officiel d'autorisation d’usage à des fins
thérapeutiques (processus abrégé, p. 1).
Les données spirométriques et pneumologiques qui ont permis de poser le diagnostic ne doivent pas être
jointes au certificat, mais peuvent être réclamées au besoin par la CLD pour vérification. L'athlète doit
conserver une copie du certificat d'annonce dûment rempli.
La durée de validité de l’autorisation est indiquée sur l’accusé de réception écrit.
Un traitement qui n’excède pas trois mois ne nécessite pas d’examen spirométrique.
ATTENTION : L’utilisation excessive de salbutamol avant, pendant et après une compétition peut se
traduire par un dépassement du seuil urinaire fixé à 1 μg/ml!

Asthme, inflammations: glucocorticoïdes
Les glucocorticoïdes sont interdits en compétition. Depuis 2006, diverses prescriptions sont en vigueur
selon le type d’utilisation (cf. liste des substances dopantes page 12).
Diabète
Le traitement à l’insuline doit être annoncé à la CLD sur le formulaire de demande standard. Les sportifs
diabétiques doivent faire confirmer leur besoin en insuline par un certificat de leur
diabétologue/endocrinologue.
Directives pour l’utilisation du méthylphénidate
Le méthylphénidate (notamment Concerta®, Ritaline®) fait partie de la liste des substances interdites
(groupe des stimulants). Cela explique qu’il soit interdit en compétition, cette disposition étant aussi valable
pour les jeunes traités à la Ritaline® pour un ADS. L'utilisation de la Ritaline® nécessite donc, pour les
athlètes membres du pool de contrôle, une autorisation d'usage à des fins thérapeutiques (processus standard).

En cas de doute, les dispositions détaillées figurant sur l’actuelle liste de
substances dopantes de Swiss Olympic sont applicables.

Adresses importantes
Toutes les informations de la prévention du dopage en Suisse:

www.dopinginfo.ch
Renseignements concernant les médicaments:
Banque de données sur les médicaments sous www.dopinginfo.ch
ou
Hotline 24 heures sur 24 : 0900 567 587 (Fr. 1.00/min.)

Le Centre suisse d’information toxicologique (CSIT) est l’interlocuteur compétent pour qui souhaite p. ex. vérifier si une substance est interdite ou non, si un médicament autorisé en Suisse contient des substances prohibées ou non.
Toutes les demandes d'AUT doivent être envoyées à l'adresse suivante:

Commission de lutte contre le dopage (CLD), Bureau Swiss Olympic, CP 606, 3000 Berne 22 fax 031 359 71 70; Courriel: antidoping@swissolympic.ch
Commande des moyens d'informations:

Service de la prévention du dopage, Office fédéral du Sport c/o Swiss Olympic, CP 606, 3000 Berne 22 Tél. 031 359 71 11, fax 031 359 71 70; Courriel: dopinginfo@baspo.admin.ch
Abréviations:
AMA
Autorisation d'usage à des fins thérapeutiques Commission de lutte contre le dopage de Swiss Olympic
Sommaire:
A01: Préparations stomatologiques .5 A02: Produits pour les affections liées à l'hyperacidité .5 A03: Préparations lors de troubles fonctionels du tractus gastro-intestinal (N02,G04).5 A04: Anti-émétiques et antinauséeux (A03, antihistaminiques R06) .5 A05: Médicaments hépato-biliaires .5 A06: Laxatifs .6 A07: Antidiarrhéiques, anti-inflammatoires et anti-infectieux intestinaux .6 A08: Médicaments contre l'obésité, non diététiques.6 A09: Médicaments de la digestion, y compris enzymes .6 A10: Antidiabétiques .6 A11: Vitamines/ A12: Suppléments en minéraux/ A13: Toniques.7 A14: Anabolisants à usage systémique .7 B: Sang et organes hématopoïétiques.7 B01: Anticoagulants, antiagrégants plaquettaires, thrombolytiques .7 B02: Antihémorragiques .7 B03: Anti-anémiques.7 C01: Médicaments cardio-actifs.7 C02: Antihypertenseurs .7 C03: Diurétiques .8 C04: Vasodilatateurs périphériques .8 C05: Vasoprotecteurs .8 C07: Bêta-bloquants .8 C08: Antagonistes du calcium.8 C09: Substances agissant sur le système rénine-angiotensine.8 C10: Hypolipémiants .9 D01: Antimycotiques en dermatologie .9 D05: Traitement du psoriasis .9 D06: Antibiotiques et médicaments chimiothérapeutiques à usage dermatologique.9 D07: Corticostéroïdes, préparations dermatologiques (antihémorroïdaux C05).9 D08: Antiseptiques et désinfectants.10 D10: Préparations anti-acnéiques.10 G: Système urogénital et hormones sexuelles .10 G01: Anti-infectieux et antiseptiques gynécologiques à usage surtout local .10 G02: Autres produits gynécologiques .10 G03: Hormones sexuelles et modulateurs du système génital.10 G03A: Contraceptifs hormonaux.10 Autres:.10 H: Hormones systémiques, sauf hormones sexuelles et insuline .11 H02: Corticostéroïdes systémiques (corticostéroïdes pour inhalation voir R03).11 H03: Thérapie de la thyroïde .11 H05: Equilibre calcique (vitamine D voir A11).11 J: Antiinfectieux à usage systémique .11 J01: Antibiotiques à usage systémique.11 J02: Antimycotiques à usage systémique .12 J04: Antimycobactériens .12 J05: Antiviraux à usage systémique.12 L: Antinéoplasiques et immunomodulateurs .12 M01: Anti-inflammatoires et antirhumatismaux .13 M02: Produits topiques contre les douleurs musculaires et articulaires .13 M03: Myorelaxants.13 M04: Antigoutteux .13 N01: Anesthésiques .13 N02: Analgésiques (anti-inflammatoires voir M01) .14 N02A: Opioïdes.14 N02B: Autres analgésiques et antipyrétiques .14 N02C: Antimigraineux .14 N03: Antiépileptiques .14 N04: Antiparkinsoniens .14 N05: Psycholeptiques .14 N06: Psychoanaleptiques .15 N07: Autres produits du système nerveux central .15 P: Antiparasitaires, insecticides et insectifuges .15 P01: Antiprotozoaires.15 P02: Antihelminthiques .15 P03: Médicaments contre les ectoparasites, y c. scabicides, insecticides, insectifuges .16 R01: Préparations nasales.16 R02: Médicaments laryngologiques .16 R03: Anti-asthmatiques.16 R05: Préparations contre la toux et les refroidissements (voir aussi M01, N02, R06).17 R06: Antihistaminiques systémiques (antihistaminiques topiques voir D04) .17 R07: Autres médicaments pour le système respiratoire .18 S01: Ophtalmologie .18 S02: Otologie .18 A: Appareil digestif et métabolisme
A01: Préparations stomatologiques
Benzydamine (Bucco Tantum®)
Chlorhexidine (Plak out® et préparations analogues)
Hexetidine (Drossadin®, Hextril®)
Miconazolum (Daktarin®)
Note: En général, les préparations stomatologiques enregistrées en Suisse sont autori-
sées en et hors compétition. L'application de glucocorticoïdes par voie buccale ne nécessite plus d'AUT depuis le 1.1.2006. A02: Produits pour les affections liées à l'hyperacidité
Carbonate de magnésium (dans Rennie®)

Note: En général, les antacides, traitements d'ulcères et antiflatulents enregistrés en
Suisse sont autorisés en et hors compétition. A03: Préparations lors de troubles fonctionels du tractus gastro-

intestinal (N02, G04)
Métoclopramide (Primperan®, Paspertin® Siméthicone (Flatulex® et préparations
Note: En général, les spasmolytiques, anticholinergiques et propulsifs enregistrés en
Suisse sont autorisés en et hors compétition. A04: Anti-émétiques et antinauséeux (A03, antihistaminiques R06)
Aprepitantum (Emend®)
Granisetron (Kytril®)
Note: En général, les antiémétiques et antinauséeux enregistrés en Suisse sont autorisés
A05: Médicaments hépato-biliaires
Acide ursodéoxycholique (Ursofalk®)
Silibinine (Legalon®)
Note: En général, les médicaments hépato-biliaires enregistrés en Suisse sont autorisés
A06: Laxatifs
Bisacodyl (Dulcolax® et préparations
Note: En général, les laxatifs enregistrés en Suisse sont autorisés en et hors compétition.
A07: Antidiarrhéiques, anti-inflammatoires et anti-infectieux intestinaux
Amphotéricine B (Ampho-Moronal®)
Charbon active (Norit® et préparations Note: L'usage de glucocorticoïdes pour le traitement local des inflammations intestinales
est interdit en compétition. Leur utilisation en compétition est soumise à autorisation
(AUT, voir page 1).
A08: Médicaments contre l'obésité, non diététiques
Orlistat (Xenical®)
Note: Les anorexigènes avec effets sur le SNC sont des stimulants et sont interdits en
A09: Médicaments de la digestion, y compris enzymes
Métixène (dans Spasmo-Canulase®) Tilactase
Poudre de pancréas (Panzytrat®, Creon®)
Note: En général, les médicaments de la digestion enregistrés en Suisse sont autorisés
A10: Antidiabétiques
Acarbose (Glucobay®)
Glibornuride (Glutril® et préparations Note: L’usage de l’insuline est généralement interdit. L'insuline est autorisée unique-
ment pour traiter les diabètes insulino-dépendants déclarés. Les diabétiques concernés doivent annoncer leur traitement sur le formulaire de demande standard d'AUT au bureau de la CLD (voir au début de cette liste). A11: Vitamines/ A12: Suppléments en minéraux/ A13: Toniques
Note: En général, les vitamines, suppléments minéraux et toniques enregistrés en Suisse
sont autorisés en et hors compétition. Attention aux préparations qui peuvent être obtenues via Internet ou à l'étranger. A14: Anabolisants à usage systémique
Note: Les anabolisants sont interdits en et hors compétition.
B: Sang et organes hématopoïétiques
B01: Anticoagulants, antiagrégants plaquettaires, thrombolytiques
Acénocoumarol (Sintrom®)
Acide acétylosalicylique (Aspirin Cardio®,
Note: En général, les anticoagulants, antiagrégants plaquettaires et thrombolityques
enregistrés en Suisse sont autorisés en et hors compétition. B02: Antihémorragiques
Acide tranexamique (Cyklokapron®)
Phytoménadione (Konakion®)
Note: En général, les antihémorragiques enregistrés en Suisse sont autorisés en et hors
B03: Anti-anémiques
Acide folique
Cyanocobolamine (Vitarubin® et préparations analogues)
Ferreux (II) (Tardyferon® et préparations analogues)
Ferreux (III) (Maltofer® et préparations analogues)
C: Système cardio-vasculaire
C01: Médicaments cardio-actifs
Amiodarone (Cordarone® et préparations
C02: Antihypertenseurs
Clonidine (Catapresan®)
C03: Diurétiques
Note: Les diurétiques et autres agents masquants sont interdits en et hors compétition.
C04: Vasodilatateurs périphériques
Codergocrine (Hydergin®)
Naftidofuryl (Praxilène®)
Pentoxifyllin (Trental®)
Note: En général, les vasodilatateurs périphériques enregistrés en Suisse sont autorisés
C05: Vasoprotecteurs
Anthocyanoside (Myrtaven®)

Note: Attention aux suppositoires et crèmes contenant de l'éphédrine et des glucocorti-
coïdes applicables par voie rectale. Ces produits sont interdits en compétition.
C07: Bêta-bloquants
Note: Les bêta-bloquants sont interdits dans certains sports. Les fédérations qui
prévoient une interdiction sont désormais mentionnées dans la liste en vigueur. C08: Antagonistes du calcium
Amlodipine (Norvasc® et préparations
Lacidipine (Motens®)
Note: En général, les antagonistes du calcium enregistrés en Suisse sont autorisés en et
C09: Substances agissant sur le système rénine-angiotensine
Benazépril (Cibacen®)

Note: Les combinaisons contenant des diurétiques sont interdites en et hors
C10: Hypolipémiants
Acipimox (Olbetam®)
Pravastatine (Selipran® et préparations
Note: En général, les hypolipémiants enregistrés en Suisse sont autorisés en et hors
D: Dermatologie
D01: Antimycotiques en dermatologie
Amorolfine (Loceryl®)
Kétoconazole (Nizoral® et préparations Clotrimazole (Canesten® et préparations Note: En général, les antimycotiques à usage dermatologique enregistrés en Suisse sont
D05: Traitement du psoriasis
Acitretine (Neotigason®)
Note: En général, les anti-psoriasis enregistrés en Suisse sont autorisés en et hors
D06: Antibiotiques et médicaments chimiothérapeutiques à usage
dermatologique

Métronidazole (Rosalox® et préparations Note: En général, les antibiotiques et médicaments chimiothérapeutiques à usage
dermatologique enregistrés en Suisse sont autorisés en et hors compétition. D07: Corticostéroïdes, préparations dermatologiques
(antihémorroïdaux

C05)
Note: En général, les glucocorticoïdes à usage dermatologique enregistrés en Suisse
sont autorisés en et hors compétition. D08: Antiseptiques et désinfectants
Chlorhexidine (dans Merfen® et préparations analogues)
Octenidine (Octenisept®)
Povidone iodée (Betadine® et préparations analogues)
Triclosan (Cliniderm®)
Note: En général, les antiseptiques et désinfectants enregistrés en Suisse sont autorisés
D10: Préparations anti-acnéiques
Acide azelaique (Skinoren®)
Erythromycine (Eryderm® et préparations
Note: En général, les préparations anti-acnéiques enregistrées en Suisse sont autorisées
G: Système urogénital et hormones sexuelles
G01: Anti-infectieux et antiseptiques gynécologiques à usage surtout
local
Ciclopirox (Dafnegil Neo® et préparations
G02: Autres produits gynécologiques
Etonogestrel (Implanon®)
Lévonorgestrel (Mirena®)
G03: Hormones sexuelles et modulateurs du système génital
G03A: Contraceptifs hormonaux
Désogestrel
Lévonorgestrel (NorLevo®, Postinor® et Note: En général, les contraceptifs hormonaux admis en Suisse sont autorisés en et hors

D’autres:
Dydrogestérone (Duphaston®)
Médroxyprogestérone (Prodafem®)
G04: Urologie
Alfuzosine (Xatral® et préparations
Alprostadile (Caverject® et préparations H: Hormones systémiques, sauf hormones sexuelles et
insuline
H02: Corticostéroïdes systémiques (corticostéroïdes pour inhalation voir R03)
Note: Les glucocorticoïdes systémiques sont interdits en compétition et nécessitent une
H03: Thérapie de la thyroïde
Carbimazole (Neo Mercazole®) Propylthiouracile
Lévothyroxine (Eltroxin, Euthyrox® et préparations analogues) H05: Equilibre calcique (vitamine D voir A11)
Calcitonine (Miacalcic®) Cinacalcet
J: Antiinfectieux à usage systémique
J01: Antibiotiques à usage systémique
Acide clavulanique (dans Augmentin® et
Co-trimoxazole (Bactrim® et prép. anal.) Amoxicilline (Clamoxyl® et préparations Doxycycline (Vibramycin® et prép. anal.) Erythromycine (Erythrocin® et prép. anal.) Benzylpénicilline (Penicillin Grünenthal®) Minocyclin (Minocin Akne® et prép. anal.) Nitrofurantoïne (Furadantin retard® et Norfloxacine (Noroxin® et prép. anal.) Ceftriaxone (Rocephin® et prép. anal.) Ciprofloxacine (Ciproxin® et prép. anal.) Clarithromycine (Klacid® et prép. anal.) Note: En général, les antibiotiques enregistrés en Suisse sont autorisés en et hors

J02: Antimycotiques à usage systémique
Fluconazole (Diflucan® et

Note: En général, les antimycotiques enregistrés en Suisse sont autorisés en et hors
J04: Antimycobactériens
Ethambutol (Myambutol®) Rifampicine
Isoniacide (Rimifon®)
Note: En général, les antimycobactériens enregistrés en Suisse sont autorisés en et hors
J05: Antiviraux à usage systémique
Abacavir (dans Trizivir®, Ziagen®)
Lopinavir (dans Kaletra®)
Note: En général, les antiviraux enregistrés en Suisse sont autorisés en et hors
L: Antinéoplasiques et immunomodulateurs
L04: Immunosuppresseurs
Azathioprin (Imurek et préparations
Everolimus (Certican®)
Note: En général, les immunosupresseurs enregistrés en Suisse sont autorisés en et
M: Appareil locomoteur
M01: Anti-inflammatoires et antirhumatismaux
Acémétacine (Tilur®)
Indometacine (Indocid® et prép. anal.) Chondroïtine (Condrosulf®, Structum®) Ténoxicam (Tilcotil®) Valdecoxib (Bextra®)
Note: En général, les anti-inflammatoires et antirhumatismaux (AINS) admis en Suisse
sont autorisés en et hors compétition. M02: Produits topiques contre les douleurs musculaires et articulaires
Diclofenac (Voltaren®, Flector® et préparations analogues)
Kétoprofène (Fastum®)
Piroxicam (Felden®)
Note: En général, les AINS admis en Suisse sont autorisés en et hors compétition.
M03: Myorelaxants
Baclofène (Lioresal® et préparations
Dantrolène (Dantamacrin®)
Note: En général, les myorelaxants enregistrés en Suisse sont autorisés en et hors
M04: Antigoutteux
Allopurinol (Zyloric® et préparations analogues)
N: Système nerveux central
N01: Anesthésiques
Bupivacaïne (Carbostesin® et préparations analogues)
Lidocaïne (Xylocain® et préparations analogues)
Note: L'adrénaline associée à des agents anesthésiques locaux n'est pas interdite.
N02: Analgésiques (anti-inflammatoires voir M01)
N02A: Opioïdes
Dihydrocodéine (Codicontin®)
Tramadole (Tramal® et préparations analogues)
N02B: Autres analgésiques et antipyrétiques
Métamizole (Novalgin® et préparations analogues)
Paracétamol (Panadol®, Dafalgan® et préparations analogues)
N02C: Antimigraineux
Dihydroergotamine (Dihydergot® et prép.
N03: Antiépileptiques
Acide valproïque (Depakine® et
Phénobarbital (Luminal® et préparations Lamotrigine (Lamictal® et préparations N04: Antiparkinsoniens
Amantadine (Symmetrel® et
Bromocriptine (Parlodel® et préparations N05: Psycholeptiques
Alprazolam (Xanax®)
N06: Psychoanaleptiques
Amitriptyline (Saroten®, Tryptizol®)
Moclobémide (Aurorix® et préparations Fluoxétine (Fluctine® et prép. anal.) Trimipramine (Surmontil® et prép. anal.) N07: Autres produits du système nerveux central
Bétahistine (Betaserc®)
Cinnarizine (Stugeron® et préparations P: Antiparasitaires, insecticides et insectifuges
P01: Antiprotozoaires
Artemether (dans Riamet®)
Proguanil (Paludrine®, dans Malarone®) Chloroquine (Nivaquine® et préparations Métronidazole (Flagyl® et prép. anal.)
Note: En général, les antiparasitaires, insecticides et insectifuges enregistrés en Suisse
sont autorisés en et hors compétition. P02: Antihelminthiques
Albendazole (Zentel®)
Mébendazole (Vermox®)
Note: En général, les antihelminthiques enregistrés en Suisse sont autorisés en et hors
P03: Médicaments contre les ectoparasites, y c. scabicides,
insecticides,

insectifuges
Malathion (Prioderm®)
Note: En général, les médicaments contre les ectoparasites enregistrés en Suisse sont
R: Système respiratoire
R01: Préparations nasales
Azélastine (Allergodil® et préparations
Oxymétazoline (Nasivin®, Vicks Sinex®) Xylométazoline (Otrivin®, Olynth®, dans
Note: Les corticostéroïdes applicables par voie nasale ne nécessitent plus d'autorisation
La phényléphrine et la pseudoéphédrine sont admises et ne sont plus soumises à des restrictions. R02: Médicaments laryngologiques
Note: En général, les médicaments laryngologiques enregistrés en Suisse sont autorisés
R03: Anti-asthmatiques
Bromure d'ipratropium (Atrovent®)
Théophylline (Theolair SR®, Unifyl® et * Salbutamol (Ventolin® et préparations
* L'utilisation de ces substances est autorisée seulement en inhalation contre
l'asthme! Tous les autres bêta-2 agonistes sont interdits. Le traitement par ces
médicaments doit être annoncé (voir au début de cette liste).
Note: L'utilisation des glucocorticoïdes est soumise à déclaration (voir au début de cette
R05: Préparations contre la toux et les refroidissements (voir aussi
M01, N02, R06)
Guaifénésine (Resyl® et prép. anal.) Carbocistéine (Rhinathiol® et prép. anal.) Codéine (Codein Knoll® et prép. anal.) Note: Il faut prendre ses précautions quant aux préparations contenant de l'éphédrine (p.ex. Pectocalmine®!!, Tossamin plus®!! Vicks Medinait®!!). L'éphédrine et ses dérivés font partie des substances stimulantes et sont interdites en compétition. C'est pourquoi la prise de tels produits devrait être arrêtée au moins 48 heures avant la compétition.
R06: Antihistaminiques systémiques (antihistaminiques topiques
voir D04)
Loratadine (Claritine® et prép. anal.) R07: Autres médicaments pour le système respiratoire
Extrait de petasite (Tesalin®)
S: Organes sensoriels
S01: Ophtalmologie
Note: Attention aux préparations ophtalmologiques qui contiennent des bêta-
bloquants. Ceux-ci sont interdits dans certains sports. Dès le 1er janvier 2006, les collyres contenant des glucocorticoïdes ne nécessitent
plus d'autorisation (AUT).
Les collyres anti-infectieuses et antivirales enregistrées en Suisse sont autorisées en
et hors compétition.
Les préparations ophtalmiques contenant de la nandrolone (Kétaryl®) sont interdites
en et hors compétition.
S02: Otologie
Note: En général, les médicaments otologiques enregistrés en Suisse sont autorisés
en et hors compétition.
Dès le 1er janvier 2006, les gouttes otologiques contenant des glucocorticoïdes ne
nécessitent plus d'autorisation (AUT).

Source: http://www.pistoliers.com/pages/LerlW_fr_2008.pdf

Microsoft word - palde-advantix-allegroessen-mai2011.rtf

GEBRAUCHSINFORMATION Advantix® Spot-on Lösung zum Auftropfen auf die Haut für Hunde NAME UND ANSCHRIFT DES ZULASSUNGSINHABERS UND, WENN UNTERSCHIEDLICH, DES HERSTELLERS, DER FÜR DIE CHARGENFREIGABE VERANTWORTLICH IST Zulassungsinhaber: Bayer Vital GmbH Geschäftsbereich Tiergesundheit D-51368 Leverkusen Für die Chargenfreigabe verantwortlicher Hersteller: KVP Pharma + Vete

pharmacy.ouhsc.edu

Title: The pharmacokinetics of Lopinavir/Ritonavir in combination with Atazanavir in HIV-infected Subjects PI: R. Chris Rathbun, Pharm.D. Agency: Abott Labs Funding Period: 04/01/2007 through 10/02/2008 Abstract Since its introduction in 2000, lopinavir/ritonavir has become the preferred protease inhibitor for patients initiating antiretroviral therapy due to its high rate of success, tolerability

Copyright © 2010-2014 Sedative Dosing Pdf