Pharmacie sans ordonnance livraison rapide 24h: acheter viagra en ligne en France.

Fbkkok.be

Publication conforme aux articles 472 à 478 de la loi- Publicatie overeenkomstig artikelen 472 tot 478 van de programme du 24 décembre 2002 publiée au Moniteur belge du programmawet van 24 december 2002 gepubliceerd in het Belgisch Staatsblad van 31 december 2002.
Le Moniteur belge peut être consulté à l’adresse : Dit Belgisch Staatsblad kan geconsulteerd worden op : www.moniteur.be
op : www.staatsblad.be
Direction du Moniteur belge, rue de Louvain 40-42,
Bestuur van het Belgisch Staatsblad, Leuvenseweg 40-42,
1000 Bruxelles, tél. 02 552 22 11 - Conseiller : A. Van Damme
1000 Brussel, tel. 02 552 22 11 - Adviseur : A. Van Damme
Le Moniteur belge du 2 février 2005 comporte Het Belgisch Staatsblad van 2 februari 2005 bevat deux éditions, qui portent les numéros 34 et 35. twee uitgaven, met als volgnummers 34 en 35. Lois, décrets, ordonnances et règlements
Wetten, decreten, ordonnanties en verordeningen
Service public fédéral Chancellerie du Premier Ministre Federale Overheidsdienst Kanselarij van de Eerste Minister 20 JANVIER 2005. — Arrêté royal portant modification de l’arrêté 20 JANUARI 2005. — Koninklijk besluit tot wijziging van het royal du 26 septembre 1980 portant exécution des articles 1er, b), et 4, 2°, koninklijk besluit van 26 september 1980 houdende uitvoering van de de la loi du 1er septembre 1980 relative à l’octroi et au paiement d’une artikelen 1, b), en 4, 2°, van de wet van 1 september 1980 betreffende de prime syndicale à certains membres du personnel du secteur public et toekenning en de uitbetaling van een vakbondspremie aan sommige de l’arrêté royal du 30 septembre 1980 relatif à l’octroi et au paiement personeelsleden van de overheidssector en van het koninklijk besluit d’une prime syndicale à certains membres du personnel du secteur van 30 september 1980 betreffende de toekenning en de uitbetaling van een vakbondspremie aan sommige personeelsleden van deoverheidssector, bl. 3325.
Federale Overheidsdienst Financiën 17 JANVIER 2005. — Arrêté royal modifiant l’arrêté royal du 17 JANUARI 2005. — Koninklijk besluit tot wijziging van koninklijk 20 février 1980 désignant les autorités compétentes pour l’application besluit van 20 februari 1980 houdende aanwijzing van de bevoegde de la loi du 20 juillet 1979 concernant l’assistance mutuelle en matière autoriteiten voor toepassing van de wet van 20 juli 1979 betreffende de de recouvrement dans la Communauté économique européenne, des wederzijdse bijstand inzake de invordering van schuldvorderingen in créances résultant d’opérations faisant partie du système de finance- de Europese Economische Gemeenschap, die voortvloeien uit verrich- ment du Fonds européen d’Orientation et de Garantie agricole, ainsi tingen die deel uitmaken van het financieringsstelsel van het Europees que de prélèvements agricoles, de droits de douane et de taxe sur la Oriëntatie- en Garantiefonds voor de Landbouw, alsmede van de landbouwheffingen, douanerechten en belasting over de toegevoegdewaarde, bl. 3327.
21 JANVIER 2005. — Arrêté royal modifiant, en ce qui concerne 21 JANUARI 2005. — Koninklijk besluit tot wijziging van het les avantages de toute nature, l’AR/CIR 92, p. 3329.
KB/WIB 92, op het stuk van de voordelen van alle aard, bl. 3329.
Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie Federale Overheidsdienst Economie, K.M.O., Middenstand en Energie 22 DECEMBRE 2004. — Arrêté ministériel portant retrait et inter- 22 DECEMBER 2004. — Ministerieel besluit houdende het uit de diction de la mise sur le marché du lit d’enfant Tom avec la handel nemen en het verbod van het op de markt brengen van het firme Mobiline comme producteur, p. 3331.
kinderbed Tom met als producent de firma Mobiline, bl. 3331.
22 DECEMBRE 2004. — Arrêté ministériel portant retrait et inter- 22 DECEMBER 2004. — Ministerieel besluit houdende het uit de diction de la mise sur le marché du lit d’enfant Belle avec la firme handel nemen en het verbod van het op de markt brengen van het kinderbed Belle met als producent de firma Mobiline, bl. 3332.
MONITEUR BELGE − 03.02.2005 − BELGISCH STAATSBLAD 22 DECEMBRE 2004. — Arrêté ministériel portant retrait et interdic- 22 DECEMBER 2004. — Ministerieel besluit houdende het uit de tion de la mise sur le marché du lit d’enfant Chris avec la firme Neyt handel nemen en het verbod van het op de markt brengen van het kinderbed Chris met als producent de firma Neyt, bl. 3332.
4 JANVIER 2005. — Arrêté ministériel modifiant l’arrêté ministériel 4 JANUARI 2005. — Ministerieel besluit houdende wijziging van het du 18 septembre 1996 de reconnaissance d’organismes compétents, ministerieel besluit van 18 september 1996 tot erkenning van bevoegde d’organismes notifiés et de laboratoires d’essais pris en application instanties, aangewezen instanties en beproevingslaboratoria genomen des articles 7, 8, 10, 11, 12, 13, 14 et 15 de l’arrêté royal du 18 mai 1994 in toepassing van de artikelen 7, 8, 10, 11, 12, 13, 14 en 15 van het relatif à la compatibilité électromagnétique, p. 3333.
koninklijk besluit van 18 mei 1994 betreffende de elektromagnetischecompatibiliteit, bl. 3333.
10 JANVIER 2005. — Arrêté ministériel portant retrait et interdiction 10 JANUARI 2005. — Ministerieel besluit houdende het uit de handel de la mise sur le marché du lit d’enfant Nico avec la firme PEP Möbel nemen en het verbod van het op de markt brengen van het kinderbed Nico met als producent de firma PEP Möbel Vertrieb, bl. 3334.
10 JANVIER 2005. — Arrêté ministériel portant retrait et interdiction 10 JANUARI 2005. — Ministerieel besluit houdende het uit de handel de la mise sur le marché du lit d’enfant Corfu avec la firme nemen en het verbod van het op de markt brengen van het kinderbed Houtindustrie B.V. comme producteur, p. 3335.
Corfu met als producent de firma Houtindustrie B.V., bl. 3335.
10 JANVIER 2005. — Arrêté ministériel portant retrait et interdiction 10 JANUARI 2005. — Ministerieel besluit houdende het uit de handel de la mise sur le marché du lit d’enfant Caravelle, produit avant le nemen en het verbod van het op de markt brengen van het kinderbed 4 décembre 2003, avec la firme Megamax comme producteur, p. 3336.
Caravelle, geproduceerd vóór 4 december 2003, met als producent defirma Megamax, bl. 3336.
10 JANVIER 2005. — Arrêté ministériel portant retrait et interdiction 10 JANUARI 2005. — Ministerieel besluit houdende het uit de handel de la mise sur le marché du lit d’enfant Virginie, produit avant le nemen en het verbod van het op de markt brengen van het kinderbed 4 décembre 2003, avec la firme Megamax comme producteur, p. 3337.
Virginie, geproduceerd vóór 4 december 2003, met als producent defirma Megamax, bl. 3337.
Gouvernements de Communauté et de Région Ministère de la Communauté flamande Ministerie van de Vlaamse Gemeenschap 17 DECEMBRE 2004. — Arrêté du Gouvernement flamand relatif au 17 DECEMBER 2004. — Besluit van de Vlaamse Regering betreffende financement en 2004 des centres d’étude de l’enseignement supérieur de financiering van de studiecentra open hoger onderwijs in 2004, Ministère de la Communauté française Ministerie van de Franse Gemeenschap 9 JUIN 2004. — Arrêté du Gouvernement de la Communauté 9 JUNI 2004. — Besluit van de Regering van de Franse Gemeenschap française octroyant une dotation pour l’année scolaire 2004-2005 au houdende toekenning van een dotatie voor het schooljaar 2004-2005 réseau de l’enseignement secondaire organisé par la Communauté aan het secundair onderwijsnet georganiseerd door de Franse Gemeen- française, en application de l’article 12 du décret du 30 juin 1998 visant schap, bij toepassing van artikel 12 van het decreet van 30 juni 1998 dat à assurer à tous les élèves des chances égales d’émancipation sociale, erop gericht is alle leerlingen gelijke kansen op sociale emancipatie te notamment par la mise en œuvre de discriminations positives, p. 3340.
geven, inzonderheid door de invoering van maatregelen voor positievediscriminatie, bl. 3370.
21 DECEMBRE 2004. — Arrêté du Gouvernement de la Communauté 21 DECEMBER 2004. — Besluit van de Regering van de Franse française modifiant l’arrêté du 10 octobre 2002 relatif à la procédure de Gemeenschap tot wijziging van het besluit van 10 oktober 2002 contrôle de la pratique du dopage, et fixant l’entrée en vigueur de betreffende de controleprocedure voor de dopingpraktijk en tot vast- certaines dispositions du décret du 8 mars 2001 relatif à la promotion stelling van de inwerkingtreding van sommige bepalingen van het de la santé dans la pratique du sport, à l’interdiction du dopage et à sa decreet van 8 maart 2001 betreffende de promotie van de gezondheid prévention en Communauté française, p. 3371.
bij de sportbeoefening, het dopingverbod en de preventie van dopingin de Franse Gemeenschap, bl. 3372.
20 DECEMBRE 2004. — Arrêté ministériel portant transfert de 20 DECEMBER 2004. — Ministerieel besluit houdende overdracht crédits entre les programmes 02, 03 et 04 de la division organique 12 van kredieten tussen programma’s 02, 03 en 04 van organisatie- et le programme 05 de la division organique 30 du budget général afdeling 12 en programma 05 van organisatieafdeling 30 van de des dépenses de la Région wallonne pour l’année budgétaire 2004, algemene uitgavenbegroting van het Waalse Gewest voor het MONITEUR BELGE — 03.02.2005 — BELGISCH STAATSBLAD Uitr. — Werking
Inrichtingen die een dotatie genieten
364.094,00 U
Inrichtingen die geen dotatie meer genieten
Uitr. - Werking in
10.692,00 U
Art. 4. De dotaties die lager zijn dan of gelijk zijn aan vijfduizend euro worden in één keer uitbetaald vanaf
Art. 5. De dotaties van meer dan vijfduizend euro worden in twee keer uitbetaald, respectievelijk ten belope van
80 % en 20 % op 1 september 2004 en 1 januari 2005.
Art. 6. Op het einde van de voorziene activiteiten en ten laatste voor 30 september 2005 stuurt het hoofd van de
inrichting een activiteitenverslag naar de Commissie voor positieve discriminatie.
Art. 7. Het Hoofd van de inrichting houdt ter beschikking van de dienst voor Controle van de Franse
Gemeenschap gedurende vijf jaar een aparte boekhouding bij met een gedetailleerde rekening van de ontvangsten enuitgaven samen met al het oorspronkelijk bewijsmateriaal dat chronologisch wordt gerangschikt.
Art. 8. Het hoofd van de inrichting wordt ertoe gehouden aan de Franse Gemeenschap elk niet-gebruikt bedrag
terug te betalen alsmede elke uitgave die niet met de in bijlage opgenomen beschrijving overeenkomt of waarvoor hetbewijsmateriaal door een andere bezoldiging gedekt wordt.
Art. 9. De Minister tot wiens bevoegdheid het Secundair Onderwijs behoort, wordt belast met de uitvoering van
Vanwege de Regering van de Franse Gemeenschap : De Minister van Kinderwelzijn belast met het Basisonderwijs, de Opvang en de Opdrachten toegewezen aan de « O.N.E. », De Minister van Secundair onderwijs en Buitengewoon onderwijs, MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE
21 DECEMBRE 2004. — Arrêté du Gouvernement de la Communauté française modifiant l’arrêté du 10 octobre 2002
relatif à la procédure de contrôle de la pratique du dopage, et fixant l’entrée en vigueur de certaines
dispositions du décret du 8 mars 2001 relatif à la promotion de la santé dans la pratique du sport, à
l’interdiction du dopage et à sa prévention en Communauté française

Le Gouvernement de la Communauté française, Vu le décret du 8 mars 2001 relatif à la promotion de la santé dans la pratique du sport, à l’interdiction du dopage et à sa prévention en Communauté française, notamment l’article 10; Vu l’arrêté du Gouvernement de la Communauté française du 10 octobre 2002 relatif à la procédure de contrôle de la pratique du dopage, et fixant l’entrée en vigueur de certaines dispositions du décret du 8 mars 2001 relatif àla promotion de la santé dans la pratique du sport, à l’interdiction du dopage et à sa prévention en Communautéfrançaise, notamment l’article 15; Vu l’avis de la Commission francophone de promotion de la santé dans la pratique du sport, donné le Vu l’avis du Conseil supérieur de l’Education physique, des Sports et de la Vie en plein air, donné le Vu l’article 3, § 1er, des lois coordonnées sur le Conseil d’Etat; MONITEUR BELGE — 03.02.2005 — BELGISCH STAATSBLAD Vu l’urgence justifiée par la nécessité d’informer, dans les meilleurs délais, les fédérations sportives, les cercles sportifs et les sportifs, par la publication au moniteur belge de l’arrêté en projet avant son entrée en vigueur, ducontenu de la nouvelle liste des substances et méthodes interdites à partir du 1er janvier 2005.
Sur proposition du Ministre ayant la lutte contre le dopage dans ses attributions; Vu la délibération du Gouvernement de la Communauté française du 21 décembre 2004, Article 1er. L’annexe de l’arrêté du 10 octobre 2002 relatif à la procédure de contrôle de la pratique du dopage,
et fixant l’entrée en vigueur de certaines dispositions du décret du 8 mars 2001 relatif à la promotion de la santédans la pratique du sport, à l’interdiction du dopage et à sa prévention en Communauté française, est remplacéepar l’annexe jointe au présent arrêté.
Art. 2. Le présent arrêté entre en vigueur le 1er janvier 2005.
Par le Gouvernement de la Communauté française : Le Ministre de la Fonction publique et des Sports, MINISTERIE VAN DE FRANSE GEMEENSCHAP
21 DECEMBER 2004. — Besluit van de Regering van de Franse Gemeenschap tot wijziging van het besluit van
10 oktober 2002 betreffende de controleprocedure voor de dopingpraktijk en tot vaststelling van de
inwerkingtreding van sommige bepalingen van het decreet van 8 maart 2001 betreffende de promotie van de
gezondheid bij de sportbeoefening, het dopingverbod en de preventie van doping in de Franse Gemeenschap

Gelet op het decreet van 8 maart 2001 betreffende de promotie van de gezondheid bij de sportbeoefening, het dopingverbod en de preventie van doping in de Franse Gemeenschap, inzonderheid op artikel 10; Gelet op het besluit van de Regering van de Franse Gemeenschap tot wijziging van het besluit van 10 oktober 2002 betreffende de controleprocedure voor de dopingpraktijk en tot vaststelling van de inwerkingtreding van sommige bepalingen van het decreet van 8 maart 2001 betreffende de promotie van de gezondheid bij de sportbeoefening, het dopingverbod en de preventie van doping in de Franse Gemeenschap, inzonderheid op artikel 15; Gelet op het advies van de Franstalige Commissie voor de promotie van de gezondheid bij de sportbeoefening, Gelet op het advies van de Hoge Raad voor Lichamelijke Opvoeding, Sport en Openluchtleven van de Franse Gemeenschap, gegeven op 24 november 2004; Gelet op artikel 3, § 1, van de gecoördineerde wetten op de Raad van State;Gelet op de dringende noodzakelijkheid onverwijld de sportfederaties, de sportverenigingen en de sportbeoefe- naars, door de bekendmaking in het Belgisch Staatsblad van het ontworpen besluit vóór de inwerkingtreding ervan, op de hoogte te brengen van de inhoud van de nieuwe lijst van de vanaf 1 januari 2005 verboden substanties en methodes; Op de voordracht van de Minister tot wiens bevoegdheid de dopingbestrijding behoort;Gelet op de beraadslaging van de Regering van de Franse Gemeenschap van 21 december 2004, Artikel 1. De bijlage van het besluit van 10 oktober 2002 betreffende de controleprocedure voor de dopingpraktijk
en tot vaststelling van de inwerkingtreding van sommige bepalingen van het decreet van 8 maart 2001 betreffende depromotie van de gezondheid bij de sportbeoefening, het dopingverbod en de preventie van doping in de FranseGemeenschap, wordt vervangen door de bij dit besluit gevoegde bijlage.
Art. 2. Dit besluit treedt in werking op 1 januari 2005.
Vanwege de Regering van de Franse Gemeenschap, De Minister van Ambtenarenzaken en Sport, MONITEUR BELGE — 03.02.2005 — BELGISCH STAATSBLAD Annexe à l’arrêté du 10 octobre 2002 relatif à la procédure de contrôle de la pratique du dopage, et fixant l’entrée en
vigueur du décret du 8 mars 2001 relatif à la promotion de la santé dans la pratique du sport, à l’interdiction
du dopage et à sa prévention en Communauté française, modifié par l’arrêté du 21 décembre 2004.

LISTE DES INTERDICTIONS
Pour les besoins de la présente annexe : - ″exogène″ désigne une substance qui ne peut pas être produite naturellement par l’organisme humain - ″endogène″ désigne une substance qui peut être produite naturellement par l’organisme humain SUBSTANCES ET MÉTHODES INTERDITES EN PERMANENCE
(EN ET HORS COMPÉTITION)
SUBSTANCES INTERDITES
S1. AGENTS ANABOLISANTS
Les agents anabolisants sont interdits.
1. Stéroïdes anabolisants androgènes (SAA) 18α-homo-17β-hydroxyestr-4-en-3-one; bolastérone; boldénone; boldione; calustérone; clostébol; danazol; déhydrochlorométhyl-testostérone; delta1-androstène-3,17-dione; delta1-androstènediol; delta1-dihydro-testostérone;drostanolone; éthylestrénol; fluoxymestérone; formébolone; furazabol; gestrinone; 4-hydroxytestostérone; 4-hydroxy-19-nortestostérone; mestanolone; mestérolone; méténolone; méthandiénone; méthandriol; méthyldiénolone; méthyl-triénolone; méthyltestostérone; mibolérone; nandrolone; 19-norandrostènediol; 19-norandrostènedione; norboléthone;norclostébol; noréthandrolone; oxabolone; oxandrolone; oxymestérone; oxymétholone; quinbolone; stanozolol; stenbo-lone; tétrahydrogestrinone; trenbolone et autres substances possédant une structure chimique similaire ou un (des)effet(s) biologique(s) similaire(s).
androstènediol (androst-5-ène-3β,17β-diol); androstènedione (androst-4-ène-3,17-dione); déhydroépiandros-
térone (DHEA); dihydrotestostérone; testostérone.
et les métabolites ou isomères suivants : 5α-androstane-3α,17α-diol; 5α-androstane-3α,17β-diol; 5α-androstane-3β,17α-diol; 5α-androstane-3β,17β-diol;
androst-4-ène-3α,17α-diol; androst-4-ène-3α,17β -diol; androst-4-ène-3β,17α-diol; androst-5-ène-3α,17α-diol; androst-
5-ène-3
α,17β-diol; androst-5-ène-3β,17α-diol; 4-androstènediol (androst-4-ène-3β,17β-diol); 5-androstènedione (androst-
5-ène-3,17-dione); épi-dihydrotestostérone; 3
α-hydroxy-5α-androstan-17-one; 3β-hydroxy-5α-androstan-17-one;
19-norandrostérone; 19-norétiocholanolone.

Dans le cas d’une substance interdite (selon la liste ci-dessus) pouvant être produite naturellement par le corps, un échantillon sera considéré comme contenant cette substance interdite si la concentration de la substance interdite ou deses métabolites ou de ses marqueurs et/ou tout autre rapport pertinent dans l’échantillon du sportif s’écartesuffisamment des valeurs normales trouvées chez l’homme pour qu’une production endogène normale soit improbable.
Un échantillon ne sera pas considéré comme contenant une substance interdite si le sportif prouve que la concentrationde substance interdite ou de ses métabolites ou de ses marqueurs et/ou tout autre rapport pertinent dans l’échantillondu sportif est attribuable à un état physiologique ou pathologique. Dans tous les cas, et quelle que soit la concentration,le laboratoire rendra un résultat d’analyse anormal si, en se basant sur une méthode d’analyse fiable, il peut démontrerque la substance interdite est d’origine exogène.
Si le résultat de laboratoire n’est pas concluant et qu’aucune concentration décrite au paragraphe ci-dessus n’est mesurée, la fédération sportive responsable effectuera une investigation plus approfondie s’il existe de sérieusesindications, telles que la comparaison avec des profils stéroïdiens de référence, d’un possible usage d’une substanceinterdite. Si le laboratoire a rendu un rapport T/E supérieur à quatre (4) pour un (1) dans l’urine, une investigation complémentaire est obligatoire afin de déterminer si le rapport est dû à un état physiologique ou pathologique,sauf si le laboratoire rapporte un résultat d’analyse anormal basé sur une méthode d’analyse fiable, démontrant que lasubstance interdite est d’origine exogène.
En cas d’investigation, celle-ci comprendra un examen de tous les contrôles antérieurs et/ou subséquents. Si les contrôles antérieurs ne sont pas disponibles, le sportif devra se soumettre à un contrôle inopiné au moins trois foispendant une période de trois mois.
Si le sportif refuse de collaborer aux examens complémentaires, son échantillon sera considéré comme contenant 2. Autres agents anabolisants, incluant sans s’y limiter :
Clenbutérol, zéranol, zilpatérol.
MONITEUR BELGE — 03.02.2005 — BELGISCH STAATSBLAD S2. HORMONES ET SUBSTANCES APPARENTÉES
Les substances qui suivent, y compris d’autres substances possédant une structure chimique similaire ou un (des) effet(s) biologique(s) similaire(s), et leurs facteurs de libération, sont interdites : 1. Érythropoïétine (EPO);
2. Hormone de croissance (hGH), facteur de croissance analogue à l’insuline (IGF-1), facteurs de croissance

mécanique (MGFs);
3. Gonadotrophines (LH, hCG);
4. Insuline;
5. Corticotrophines.
A moins que le sportif puisse démontrer que la concentration était due à un état physiologique ou pathologique,
un échantillon sera considéré comme contenant une substance interdite (selon la liste ci-dessus) lorsque la concentrationde substance interdite ou de ses métabolites ou de ses marqueurs et/ou tout autre rapport pertinent dans l’échantillondu sportif est supérieur aux valeurs normales chez l’humain et qu’une production endogène normale soit improbable.
En outre, la présence de substances possédant une structure chimique similaire ou un (des) effet(s) biologique(s) similaire(s), de marqueur(s) diagnostique(s) ou de facteurs de libération d’une hormone apparaissant dans la listeci-dessus, ou de tout autre résultat indiquant que la substance détectée est d’origine exogène, sera rapportée commeun résultat d’analyse anormal.
S3. BETA-2 AGONISTES
Tous les béta-2 agonistes, y compris leurs isomères D- et L-, sont interdits. Leur utilisation requiert une autorisation d’usage à des fins thérapeutiques. A titre d’exception, le formotérol, le salbutamol, le salmétérol et la terbutaline, lorsque utilisés par inhalation pour prévenir et/ou traiter l’asthme et l’asthme ou bronchoconstriction d’effort, nécessitent une autorisation d’usageà des fins thérapeutiques abrégée.
Même si une autorisation d’usage à des fins thérapeutiques est accordée, si le laboratoire a rapporté une concentration de salbutamol (libre plus glucuronide) supérieure à 1000 ng/mL, ce résultat sera considéré commeun résultat d’analyse anormal jusqu’à ce que le sportif prouve que ce résultat anormal est consécutif à l’usagethérapeutique de salbutamol par voie inhalée.
S4. AGENTS AVEC ACTIVITE ANTI-OESTROGENE
Les classes suivantes de substances anti-œstrogéniques sont interdites :
1. Inhibiteurs d’aromatase, incluant sans s’y limiter : anastrozole, létrozole, aminogluthétimide, exémestane,
formestane, testolactone.
2. Modulateurs sélectifs des récepteurs aux œstrogènes, incluant sans s’y limiter : raloxifène, tamoxifène,
torémifène.
3. Autres substances anti-œstrogéniques, incluant sans s’y limiter : clomifène, cyclofénil, fulvestrant.
S5. DIURETIQUES ET AUTRES AGENTS MASQUANTS
Les diurétiques et autres agents masquants sont interdits.
Les agents masquants incluent, sans s’y limiter :
diurétiques*, épitestostérone, probénécide, inhibiteurs de l’alpha-réductase (par exemple dutastéride et
finastéride), succédanés de plasma (par exemple albumine, dextran, hydroxyéthylamidon).
Les diurétiques incluent :
acétazolamide, amiloride, bumétanide, canrénone, chlortalidone, acide étacrynique, furosémide, indapamide,
métolazone, spironolactone, thiazides (par exemple bendrofluméthiazide, chlorothiazide, hydrochlorothiazide),
triamtérène,
et autres substances possédant une structure chimique similaire ou un (des) effet(s) biologique(s)
similaire(s).
* Une autorisation d’usage à des fins thérapeutiques n’est pas valable si l’échantillon d’urine du sportif contient un diurétique détecté en association avec des substances interdites à leurs niveaux seuils ou en dessous de leursniveaux seuils.
Certaines substances (Carboxy-THC, Cathine, Ephrédine, Méthylephrédine, Epitestostérone, 19-norandrostérone, Morphine et Salbutamol), de même que le rapport Testostérone/Epitesostérone sont soumis à des seuils analytiquesqui spécifient qu’une certaine valeur doit être atteinte pour donner lieu à un résultat d’analyse anormal.
METHODES INTERDITES
M1. AMELIORATION DU TRANSFERT D’OXYGENE
Ce qui suit est interdit :
a. Le dopage sanguin, y compris l’utilisation de produits sanguins autologues, homologues ou hétérologues ou
de globules rouges de toute origine, dans un autre but que pour un traitement médical justifié.
b. L’amélioration artificielle de la consommation, du transport ou de la libération de l’oxygène, incluant sans s’y limiter les produits chimiques perfluorés, l’éfaproxiral (RSR13) et les produits d’hémoglobine modifiée (par exempleles substituts de sang à base d’hémoglobine, les produits à base d’hémoglobines réticulées).
M2. MANIPULATION CHIMIQUE ET PHYSIQUE
Ce qui suit est interdit :
La falsification, ou la tentative de falsification, dans le but d’altérer l’intégrité et la validité des échantillons recueillis
lors des contrôles du dopage.
Cette catégorie comprend, sans s’y limiter, les perfusions intraveineuses*, la cathétérisation, la substitution et/ou * Excepté dans le cadre légitime d’un traitement médical aigu, les perfusions intraveineuses sont interdites.
M3. DOPAGE GENETIQUE
L’utilisation non thérapeutique de cellules, gènes, éléments génétiques, ou de la modulation de l’expression
génique, ayant la capacité d’augmenter la performance sportive, est interdite.
MONITEUR BELGE — 03.02.2005 — BELGISCH STAATSBLAD SUBSTANCES ET METHODES
INTERDITES EN COMPETITION
Outre les catégories S1 à S5 et M1 à M3 définies ci-dessus, les catégories suivantes sont interdites en
compétition :
SUBSTANCES INTERDITES
S6. STIMULANTS
Les stimulants qui suivent sont interdits, y compris leurs isomères optiques (D- et L-) lorsqu’ils s’appliquent : Adrafinil, amfépramone, amiphénazole, amphétamine, amphétaminil, benzphétamine, bromantan, carphédon,
cathine*, clobenzorex, cocaïne, diméthylamphétamine, éphédrine**, étilamphétamine, étiléfrine, famprofazone,
fencamfamine, fencamine, fénétylline, fenfluramine, fenproporex, furfénorex, méfénorex, méphentermine, méso-
carbe, méthamphétamine, méthylamphétamine, méthylènedioxyamphétamine, méthylènedioxyméthamphétamine,
méthyléphédrine**, méthylphénidate, modafinil, nicéthamide, norfenfluramine, parahydroxyamphétamine, pémoline,
phendimétrazine, phenmétrazine, phentermine, prolintane, sélégiline, strychnine
et autres substances possédant
une structure chimique similaire ou un (des) effet(s) biologique(s) similaire(s).
* La cathine est interdite quand sa concentration dans l’urine dépasse 5 microgrammes par millilitre.
** L’éphédrine et la méthyléphédrine sont interdites quand leurs concentrations respectives dans l’urine
dépassent 10 microgrammes par millilitre.
NOTE : L’adrénaline, associée à des agents anesthésiques locaux, ou en préparation à usage local (par exemple par voie nasale ou ophtalmologique), n’est pas interdite.
S7. NARCOTIQUES
Les narcotiques qui suivent sont interdits : buprénorphine, dextromoramide, diamorphine (héroïne), fentanyl et ses dérivés, hydromorphone, méthadone,
morphine, oxycodone, oxymorphone, pentazocine, péthidine.
S8. CANNABINOIDES
Les cannabinoïdes (par exemple le haschisch, la marijuana) sont interdits.
S9. GLUCOCORTICOIDES
Tous les glucocorticoïdes sont interdits lorsqu’ils sont administrés par voie orale, rectale, intraveineuse ou intramusculaire. Leur utilisation requiert l’obtention d’une autorisation d’usage à des fins thérapeutiques.
Toute autre voie d’administration nécessite une autorisation d’usage à des fins thérapeutiques abrégée.
Les préparations cutanées ne sont pas interdites.
SUBSTANCES INTERDITES DANS CERTAINS SPORTS
P1. ALCOOL
L’alcool (éthanol) est interdit en compétition seulement, dans les sports suivants. La détection sera effectuée par éthylométrie et/ou analyse sanguine. Le seuil de violation est indiqué entre parenthèses.
P2. BETA-BLOQUANTS
A moins d’indication contraire, les béta-bloquants sont interdits en compétition seulement, dans les sports suivants.
Pentathlon moderne (UIPM) pour les épreuves compre- Ski (FIS) pour le saut à skis et le snowboard free style Tir (ISSF) (aussi interdits hors compétition) Tir à l’arc (FITA) (aussi interdits hors compétition) Lutte (FILA)Motocyclisme (FIM)Natation (FINA) en plongeon et nage synchronisée Les béta-bloquants incluent sans s’y limiter :
acébutolol, alprénolol, aténolol, bétaxolol, bisoprolol, bunolol, cartéolol, carvédilol, céliprolol, esmolol,
labétalol, lévobunolol, métipranolol, métoprolol, nadolol, oxprénolol, pindolol, propranolol, sotalol, timolol.

Source: http://www.fbkkok.be/medias/pdf/Arrete_21_decembre_2004.pdf

Microsoft word - leverhaler laboratory white paper.doc

Laboratory White Paper LeverHaler Valved Holding Chamber BirdSong Medical Devices, Inc. Brewster, New York Test: Laboratory: Thayer Labs, Tucson, AZ. Report: Albuterol Sulfate, Metaproterenol Sulfate 1.1 Comparative Product Testing Summary Figure 1: Comparative Product Test Results: Birdsong Monaghan Healthscan Products Dose Output Data (•g proventil) Do

neurosciencesjournal.org

Monica Zolezzi, BPharm, MSc. Long-acting injectable antipsychotics, also known as "depots", were developed in the late 1960s as an attempt toimprove compliance and long-term management of schizophrenia. Despite their availability for over 30 years,guidelines for their use and data on patients for whom long-acting injectable antipsychotics are most indicated aresparse and vary consider

Copyright © 2010-2014 Sedative Dosing Pdf