Pharmacie sans ordonnance livraison rapide 24h: acheter viagra en ligne en France.

005_2010_9_2_18.pub

e-mémoires de l'Académie Nationale de Chirurgie, 2010, 9 (2) : 110-112 Troubles sexuels et urinaires :
plus qu'une association d'idées
Lower Urinary Tract Symptoms and sexual disorders

R.O.Fourcade
Service d'Urologie, Centre Hospitalier 89000 Auxerre
Mots clés
Résumé
L'exploration et l'évaluation des troubles urinaires du bas appareil (TUBAs) sont l'une des tâches quotidiennes historiques des urologues. L'émergence dans la conscience des patients des troubles sexuels, au premier rang desquels se situe la dysfonction érectile, constitue maintenant une demande fréquente de soins lors des consul- tations urologiques, d'autant plus que nous disposons actuellement de traitements actifs. L'exploration des trou- bles sexuels pouvant résulter des interventions pour Hypertrophie Bénigne de la Prostate, nous était déjà bien connue, faisant partie du rapport que nous avons présenté à l'Association Française d'Urologie ave Yves Lanson et Diverses études épidémiologiques internationales, parmi lesquelles des données ont été recueillies à Auxerre, permettent de mettre en évidence des corrélations fortes entre ces deux types de pathologies chez des patients n'ayant jamais reçu de traitement. Des arguments expérimentaux, ainsi que l'action commune sur les deux types de symptômes par des médica-ments censés traiter un seul d'entre eux, -action des inhibiteurs de la phosphdiestérase 5 sur les symptômes urinaires, et des alpha bloqueurs sur la qualité de vie sexuelle- permettent d'évoquer des mécanismes communs. Même si cela ne débouche pas obligatoirement sur des interventions chirurgicales proprement dites, la compré-hension et la prise en charge conjointe de ces troubles, fait clairement partie de la chirurgie urologique moder-ne. Keywords
Abstract
Is there a real association between LUTS and sexual disorders? Two transversal international epidemiological population studies stress the high Odds Ratio between LUTS intensity and sexual disorders. Moreover, treating LUTS with an alpha-blocker will result in decreasing sexual and ejaculatory disorders, while treating erectile dysfunction with PDE-5 inhibitors will result in a decrease in LUTS without uroflow modification. The conse- quences on sexual activity from surgical treatment of BPH are also reported. La définition même de l'urologie associe la prise en charge des résection endoscopique de la prostate ne détériorait pas plus maladies de l'appareil urinaire à celle de l'appareil génital la sexualité que la … cholécystectomie ! Lorsqu'avec Y. Lanson masculin. Les urologues sont donc destinés à s'occuper des et P. Teillac (3) nous avons réalisé une étude prospective des troubles urinaires comme des troubles sexuels comme le prou- résultats fonctionnels de 643 opérés pour HBP par 74 urolo- ve clairement la littérature. Une recherche sur Medline re- gues avec un suivi à 1 an, nous avions inclus un questionnaire trouve 201 articles associant troubles urinaires et dysfonction sur la vie sexuelle. Ce travail publié sous forme d'un rapport érectile ainsi que 71 avec les troubles de l'éjaculation. De de l'Association Française d'Urologie a montré que 61 % de même si l'on cherche sur les 5 dernières années avec les mots notre cohorte âgée de 69 ans en moyenne, restait active clés cancer de la prostate et troubles sexuels, on trouve 72 sexuellement à un an alors qu'ils étaient 65 % en préopératoi- articles et seulement 37 si l'on spécifie cancer moins cancer re (NS) et que seuls se détérioraient les tranches d'âge supé- de la prostate ! De même, pour les patients, les troubles sont rieures à 70 ans. De plus, un faible pourcentage récupérait intriqués puisque F. Giuliano (1) montre que chez 1300 pa- une activité sexuelle perdue auparavant. Ces résultats étaient tients consultants en urologie, 70 % répondent "oui" à la ques- corroborés par une étude de Leliefeld en 2003 (4) examinant tion "Avez-vous un problème d'érection ?" et qu'ils ont dès 50 les traitements médicaux comme chirurgicaux. (Fig. 1) ans un score d'érection (IIEF-5) inférieur à la normale. Le fait que 35 % d'hommes ayant une HBP nécessitant une Les premières études des chirurgiens que nous sommes ont, intervention, soient sexuellement inactifs était-il seulement bien entendu, porté sur les conséquences sexuelles de nos dû à l'âge où à la maladie elle-même ? La réponse à cette opérations et dès 1981. De Bakker (2) avait montré que la question ne pouvait venir que d'études de populations. L'étu- Correspondance :
Tel +33386484667, Fax +33386484668
Disponible en ligne sur www.bium.univ-paris5.fr/acad-chirurgie 1634-0647 - 2010 Académie nationale de chirurgie. Tous droits réservés. e-mémoires de l'Académie Nationale de Chirurgie, 2010, 9 (2) : 110-112 Fig. 1 : Effets sur la sexualité des divers traitements de l'HBP avec 9 mois de suivi Fig. 3 : Corrélation entre diminution du score SPA (Sexual Problem Assess-ment) et les autres co-morbidités dans l'étude UrEpiK Fig. 2 : Prévalence de la dysfonction érectile et des troubles mictionnels dans la population masculine à Auxerre Fig. 4 : Effet des troubles mictionnels sur le score IIEF (International Index of Erectile Function) en fonction de l'âge dans l'étude MSAM-7 de UrEpiK (5) a été réalisée dans 4 pays dont la France pour ment ces deux fonctions chez un patient ne se plaignant que laquelle j'ai été l'investigateur principal. Parmi les nombreux de l'une d'entre elles. Il sera d'ailleurs peut-être prochaine- résultats de cette étude, j'en sélectionnerai deux : L'un mon- ment possible d'améliorer l'une en même temps qu'on traite trant la corrélation de la prévalence de troubles mictionnels (IPSS > 7) et de la dysfonction érectile (déclarée) dans la po-pulation auxerroise (Fig. 2), l'autre est l'analyse des co- morbidités associées à un score bas du "Sexual Problem As- Questions
sessment" où seuls sont significatifs leur score IPSS ≥ 8 et le JP. Sarramon
L'étude "Multinational Survey of the Aging Male (MSAM-7) (6) Intéressante étude qui fait le lien entre la fonction érectile et examine dans 7 pays dont la France confirme ces données les troubles obstructifs d’origine prostatiques. L’âge est un d'association entre dysfonction érectile, avec un Odds Ratio facteur essentiel qui permet de rendre compte de la double pathologie .Plusieurs causes ont été évoquées, la diminution De manière très intéressante, elle montre aussi l'aggravation du taux de monoxyde d’azote qui rend compte de l’hyperacti- des troubles de l'érection comme de l'éjaculation parallèle- vité autonome des symptômes prostatiques et un déficit d’ir- ment à l'aggravation des symptômes urinaires mesurés par rigation du muscle lisse intra-caverneux. La carence en tes- l'IPSS dans chaque décennie. On s'aperçoit ainsi que tant pour tostérone qui diminue la libido et augmente les symptômes le score de fonction érectile que pour la fréquence des rap- prostatiques avec un impact sur le score IPSS. ports, l'existence de troubles mictionnels sévères (IPSS ≥ 20) fait "vieillir sexuellement" les hommes de 20 ans ! (Fig. 4) S'il est toutefois impossible de déduire un lien de causalité Références
faute de données temporelles dans ces études transversales, il était tentant d'explorer les possibilités thérapeutiques des 1. GIULIANO F., ZERBIB M. Erectile dysfunction in urological practice médicaments destinés à traiter l'un de ces troubles sur l'au- settings : Prevalence, severity according to the IIEF-5 and distress tre : Les traitements des troubles mictionnels améliorent-ils in 1303 patients. J. Urol. 2004, 71 suppl 4 : 230 la fonction sexuelle et les traitements de la dysfonction érec- 2. DE BAKER E., LAUWERIJNS A., WILLEM C., Sexual behavior after tile améliorent-ils les troubles urinaires ! prostatectomy. Eur. Urol. 1977, 3 : 295-298 L'étude ALF-ONE (7) examinant la fonction érectile et l'éjacu- 3. FOURCADE RO., LANSON Y., TEILLAC P. Les résultats du traite- ment chirurgical de l'hypertrophie bénigne de la prostate. Rapport lation avant et après un an de traitement par Alfuzosine mon- au 87è Congrès de l'Association Française d'Urologie . Prog. Urol. tre une amélioration significative de ces deux composantes, parallèle à l'amélioration des symptômes et de la gêne urinai- 4. LELIEFELD H.H., STOVELAR HJ, Mc DONNEL J. Sexual function before and after various treatments for symptomatic BPH. BJU Enfin de nombreuses études (8-9) montrent que les inhibiteurs de la PDE-5, jusque-là uniquement utilisés pour le traitement 5. BOYLE P., ROBERTSON C., MAZZETTA C., KEECH M., HOBBS R., de la dysfonction érectile, améliorent notablement les symp- FOURCADE RO., et al. A comparison of lower urinary tract symp- tômes urinaires, même s'ils n'ont aucune action sur la débit- toms in men and women in four centers : the Urepik study. J Urol. 2000, 163 (suppl) : 48. métrie ou les autres paramètres urodynamiques. 6. ROSEN R., ALTWEIN J., BOYLE P., et al. Lower urinary tract symp- CONCLUSION : Si l'on ne peut établir formellement un lien de toms and male sexual dysfunction. The Multinational Survey of the causalité entre troubles sexuels et troubles urinaires, il existe Aging Male (MSAM-7). Eur Urol. 2003, 44 : 637-649 de nombreux arguments pour évoquer une corrélation forte et 7. VALLANCIEN G., EMBERTON M., HARVING N. et al. Sexual dysfunc- il apparaît de bonne pratique clinique d'explorer conjointe- tion in 1.274 European Men suffering from lower urinary tract symptoms : The Alf-One study. J. Urol. 2003, 169 : 2257-2261 e-mémoires de l'Académie Nationale de Chirurgie, 2010, 9 (2) : 110-112 8. Mc VARY K.T., ROEHRBORN C.G., JARINESTKY J.C. et al. Tadalafil relieves lower urinary tract symptoms secondary to benign prosta- tic hyperplasia. J. Urol. 2007, 172 : 1401-1404 9. DMOCHOWSKI R., ROEHRBORN C.G., KLISE S., XU L., JARNINETSKY J.C., KRAUS S. Urodynamic effects of once daily Tadalafil in men with Lower Urinary Tract Symptoms secondary to clinical Benign Prostatic Hyperplasia : a randomized placebo controlled 12-week clinical trial. J. Urol. 2010, 183 : 1092-1097

Source: http://www.academie-chirurgie.fr/ememoires/005_2010_9_2_110x112.pdf

Vevpa 2007 (page 2)

LABORATORIOS Y SUS PRODUCTOS KEY WORDS Derqui 6940 - (S2008BDV) Rosario - Santa Fe - Argentina Tel. (54) 0341-4575598 kw@laboratoriokw.com.ar www.laboratoriokw.com.ar CALCIOMAG Antiparasitario interno total en comprimidos oralesHipocalcemia, hipomagnesemia, vaca caída,para caninos y felinos. Composición: Alben- paresia puerperal, eclampsias, y tetanias de bovi-daz

biosit.univ-rennes1.fr

Publications classées par ordre alphabétique du premier auteur. AAbdelkrim,J., Pascal,M., and Samadi,S. (2007): Establishing causes of eradication failure based on genetics: Case study of ship rat eradication in Ste. Anne archipelago. Conserv.Biol. , 21:719-730. Adamski,H., Pessel,S., Ferraro,V., Arvieux,C., Chevrier,S., Le Gall,F., Gangneux,J.P., and Chevrant-Breton,J. (2007): Chronic ulcerat

Copyright © 2010-2014 Sedative Dosing Pdf